Rechercher

Le signal faible du bocal…

Depuis quelques jours un bocal et un verre à pied attendent sagement que je les range… « tout à l’heure, quand je viderai le lave-vaisselle, après ma visio, pendant que mon thé infuse »…ben oui ils attendent là juste à côté de ma bouilloire que j’utilise jusqu’à 10 fois par jour…

Bref…ce matin…rien d’extraordinaire : je les pousse (comme hier et avant-hier) et passe un petit coup d’éponge et… geste malencontreux ( ?!) : le bocal tombe après 3 rebonds et se brise sur le sol !!


Ma fille dit : « Karma ! », d’autres : « procrastination », moi je me suis dit en ramassant les morceaux : «il va falloir que tu sois plus attentive aux signaux faibles ».

…et vous que vous dites-vous ?


Le concept de signaux faibles au sein des organisations permet d’être à l’écoute par la veille de ces « indices » anticipateurs d’évènements permettant de réduire l’incertitude par l’élaboration de choix conduisant à la mise en place d’une stratégie.


Si nous sommes vigilants aux micro-alertes dans les organisations, les turbulences du quotidien nous amène à les perdre de vue voir à les trouver tellement faibles qu’ils en deviennent insignifiants, vidés de leur sens et sont enfouis sous les (in)certitudes, la nécessaire adaptation aux changements, l’urgence du moment…



Et si nous repensions les signaux faibles pour manager l’incertitude ?

Et si les signaux faibles étaient des pépites ?




Et vous quels sont les signaux faibles que vous avez repérés ? Ecartés ? Occultés ?

Et que vous pourriez transformer en pépites ?